Le mot de François Villeroy de Galhau, directeur des réseaux France de BNP Paribas

« L’esprit d’entreprendre, le financement de l’économie, le soutien aux créateurs sont autant de missions que BNP Paribas s’est engagée à mettre en œuvre pour favoriser le développement économique et social. La mission d’une banque, ce n’est pas je ne sais quelle spéculation virtuelle : c’est, au cœur du réel, de financer les projets des uns en gérant l’épargne des autres.

Plus que jamais dans cette crise qui dure, nous sommes engagés aux côtés des entrepreneurs, artisans et commerçants pour leur faire crédit. Les entretiens de Valpré sont l’opportunité pour de nombreux chefs ou créateurs d’entreprises de réfléchir à leur démarche pour la mener à bien dans un contexte éthique et social.

 C’est donc dans une suite logique que nous nous associons une fois encore à ces rencontres et en célèbrons le dixième anniversaire, pour illustrer notre présence, notre contribution et notre engagement en faveur de la société. »

François Villeroy de Galhau, directeur des réseaux France de BNP Paribas

BNP Paribas est partenaire des Entretiens de Valpré

L’Eglise de Lyon a des projets…

… la Fondation St Irénée aide à les réaliser.

Créée par le Cardinal Philippe Barbarin, elle a vocation à encourager et soutenir les initiatives prises au sein du diocèse de Lyon « dans les domaines caritatif, social et éducatif d’une part, et dans les domaines de l’art, de la culture et de la communication d’autre part ».

En 2011, la Fondation Saint-Irénée, grâce au soutien fidèle de ses donateurs et aux actions de prospection de nouvelles sources de financement souhaite poursuivre sa mission de soutien de projets, selon trois axes :

Une mission de solidarité pour des projets modestes, le plus souvent portés par des associations proches des paroisses et qui entrent dans le champ de compétence de la Fondation.

Une aide d’urgence pour les situations nécessitant une aide ponctuelle et immédiate.

Un soutien à des projets d’envergure, qui font l’objet d’un accompagnement attentif. Une évaluation est envisagée pour mesurer l’impact du soutien de la Fondation et son éventuelle reconduction lorsque le projet, en phase de démarrage, repose sur des bases encore fragiles.

Une nouvelle fondation au service des actions sociales, culturelles et éducatives du diocèse de Lyon. Plus d’informations: Secrétariat Général, 6 av. Adolphe max 69321 Lyon Cedex 05. Etienne Piquet-Gauthier (04 78 81 48 61 – 06 83 84 58 23), epg@fondationsaintirenee.org - Télécharger le pdf du bon de soutien.

Depuis 10 ans, le cardinal Barbarin est le grand témoin des Entretiens de Valpré, qui ont vu le jour sur le territoire du diocèse de Lyon.

Pourquoi faire du mécénat?

Quel intérêt mon entreprise a-t-elle à soutenir un musée ou une association d’insertion? Les chefs d’entreprises, s’ils sont souvent très sensibles aux problématiques sociales, aux enjeux culturels ou au sport à titre personnel, hésitent parfois à engager leur société dans une démarche de mécénat. C’est pourquoi Admical, depuis plus de trente ans, leur propose de découvrir à quel point le mécénat est une démarche stratégique pour l’entreprise, et les accompagne dans cette activité.

En 2010, malgré la crise, près de la moitié des entreprises de plus de 200 salariés étaient engagés dans le mécénat.

Les entreprises sont aujourd’hui considérées comme des acteurs à part entière de la société, à qui l’on demande de rendre des comptes sur leurs valeurs, leur éthique

Le mécénat leur donne la possibilité d’exprimer concrètement qui elles sont, en soutenant des causes d’intérêt général. C’est aussi une occasion unique de tisser des liens avec les différents acteurs de leur région, pour se faire connaître et pour développer des synergies propices au développement de l’attractivité de leur territoire. Le mécénat est également un formidable moyen d’impliquer les collaborateurs dans des projets de solidarité, de leur faire découvrir des artistes… Afin de développer une vraie fierté d’appartenance à l’entreprise, attirer les talents, développer la créativité et l’esprit d’équipe chez les salariés de l’entreprise.

En 2010, malgré la crise, près de la moitié des entreprises de plus de 200 salariés étaient engagés dans le mécénat: c’est le signe que cet engagement fait véritablement partie de l’ADN des sociétés. Les PME sont à la pointe du mouvement: elles représentent 85% des entreprises en France (enquête Admical-CSA, Le mécénat d’entreprise en France en 2010).

Le mécénat est donc une démarche à la portée de toutes les entreprises!

Olivier Tcherniak, Président d’Admical

Pour en savoir plus sur le mécénat d’entreprise, sa mise en place, ses tendances: www.admical.org. En ligne: la Charte du mécénat d’entreprise, mais aussi l’édition 2011/2012 du Répertoire du mécénat d’entreprise: l’outil incontournable des acteurs du mécénat.

« Entreprendre et culture », « Entreprendre et solidarité »: retrouvez deux ateliers sensibles à la problématique du mécénat, mardi 4 octobre à 17h aux Entretiens de Valpré.

Connaissez-vous les Journées de l’économie?

Les 4èmes Journées de l’Economie se dérouleront à Lyon les 9, 10 et 11 novembre 2011.  Ces trois jours sont l’occasion pour le grand public de se familiariser avec l’économie à travers plus de 40 conférences gratuites et accessibles à tous, animées par des intervenants issus de la sphère politique, économique, sociale et universitaire.

Avec plus de 6000 participants en 2010, les JECO, manifestation sans équivalent en France, remportent un succès croissant.

Les Journées de l’Economie 2011 apporteront un éclairage à de nombreux sujets d’actualité, parmi lesquels l’avenir de la mondialisation, les politiques industrielles à l’échelle européenne,  l’avenir de la zone euro, les enjeux d’une croissance soutenable en France, la restauration du dialogue social, ou le micro-crédit : une solution à la pauvreté ? Et bien d’autres questions encore…

Laurence Parisot, Pascal Lamy, Augustin de Romanet, Philippe Aghion, Jean-Pierre Jouyet, François Drouin, Raymond Soubie, Patrick Artus, Jean Pisani-Ferry, Maria Novak sont quelques-unes des personnalités ayant d’ores et déjà confirmé leur participation aux JECO.

Ayant pour objectif de lever les frontières entre « experts » et « non initiés », les Journées de l’Economie se déroulent dans un esprit convivial avec des moments propices à l’échange entre les intervenants et le public. Le salon du livre qui se tient dans le cadre des Jéco sera l’occasion de rencontrer de nombreux auteurs.

Programme détaillé disponible sur le site www.journeeseconomie.org

Bruno Bonnell : la robotique au service de la doctrine sociale

Son modèle d’entreprise, c’est la « cathédrale », sa nouvelle frontière, la robotique. Et son moteur caché, un jeune fils atteint d’une maladie rare… Portrait d’un chef d’entreprise non conformiste qui s’investit au service de la doctrine sociale de l’Église.

Bruno Bonnell

Un article de Samuel Pruvot paru sur le site internet de Famille Chrétienne le 5 septembre 2011:

Grand chauve bruni par le soleil, Bruno Bonnell est comme une boule de feu, une bouffée d’air… 

Bruno Bonnell co-animera l’atelier « Entreprendre et Equilibre de vie » avec Christophe Valtier (RH Bayard Presse) mardi 4 octobre 2011, de 17h à 18h30

Faire fructifier les talents

« On parle beaucoup de la finance islamique : et si on parlait de finance chrétienne ? » ; c’est sur cette interpellation d’un chrétien, entrepreneur et dirigeant lyonnais, que l’équipe d’Angelor s’est penchée sur le montage d’une société d’investissements, aux valeurs directement puisées dans la Pensée Sociale Chrétienne, aussi connue sous le nom de doctrine sociale de l’église.

Sébastien Bonte, fondateur de SIMBA Talents

Après un an de gestation est ainsi née Simba  TALENTS – Simba étant l’acronyme des Sociétés d’Investissements Mutualisés de Business Angels adossées au réseau Angelor. Présidée par Sébastien Bonte, par ailleurs gérant fondateur de Angelor, elle a pour actionnaires fondateurs notamment Jean-Frédéric Geolier – président fondateur de la société 1001 Repas et par ailleurs membre du CA de RCF et de Asmae – l’association de Sœur Emmanuelle, ainsi que Guillaume Mulliez- PDG fondateur de la société Dimo Gestion et par ailleurs très impliqué dans le scoutisme, le Réseau Entreprendre et Sports dans la Ville.

Simba TALENTS veut – contrairement aux fonds où les souscripteurs particuliers sont anonymes, rester à taille humaine et ne regrouper que 50 actionnaires qui investiront 1 million d’euros d’ici fin 2012, en s’engageant auprès de 10 entrepreneurs maximum, dirigeants de petites entreprises en croissance pour générer ainsi des créations d’emplois bienvenues en ce contexte de crise.

Volontairement ouverte et aconfessionnelle, les valeurs de Simba TALENTS peuvent s’appliquer à tous : Confiance et Engagement, Liberté et Responsabilité. Ces valeurs sont cependant inspirées des principes de la pensée sociale chrétienne : acteurs de la création engagés pour le service du bien commun, exercer l’autorité sur les principes de subsidiarité et de participation, faire un usage juste de la propriété avec une option préférentielle pour les pauvres. Pour les aider à veiller à la cohérence de leurs pratiques avec ces valeurs, les actionnaires de Simba TALENTS seront accompagnés par le père Eric de Nattes – curé de St Bruno à la Croix-Rousse, supérieur de la tutelle des établissements scolaires « les Chartreux » et conseiller spirituel de l’association des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens de Rhône-Alpes.

Les entrepreneurs qui profiteront des apports en capital, en compétences et en réseaux des actionnaires de Simba TALENTS, seront incités à réfléchir sur leur manière de développer leurs entreprises.

Pour plus de renseignements : Sébastien Bonte : sebastien.bonte(at)angelor.fr – 04 77 42 32 35 – www.angelor.fr

Sébastien Bonte co-animera avec Julien Rérolle (Fondateur de Spread Research) l’atelier « Entreprendre et Finance » mardi 4 octobre de 17h à 18h30.